L'Espace Enfance Famille

le lieu Caf dédié aux parents, enfants, famille de Vaucluse


Poster un commentaire

Les bienfaits de la lecture aux enfants le soir

Avant d’aller se coucher, la lecture est un moment souvent plébiscité par les enfants. Une pratique aux multiples vertus : « Les enfants sont un peu angoissés d’aller au lit, de se séparer de leurs parents et d’affronter l’obscurité, explique Anne Floret van Eiszner, psychologue et auteurs de contes pour enfants. Lorsqu’on leur lit une histoire, c’est un sas paisible qui sert de transition entre une journée trépidante et la solitude de la nuit. C’est un rituel important car il permet de se coucher sereinement, en ayant passé un moment privilégié et complice avec ses parents. »

Cette routine du coucher favorise la discussion dans la famille à travers les aventures vécues par les protagonistes de l’histoire. « L’enfant peut parler de ce qu’il a lu, de sujets qui lui sont proches. Privilégiez des textes non violents, ouvrants et imaginatifs pour évoquer les problèmes liés à l’enfant de manière détournée. L’imaginaire permet de mieux appréhender et digérer cette réalité. Grâce à cela, l’enfant s’endort avec des images moins pesantes », analyse Anne Floret van Eiszner.

La lecture régulière permet également de développer son langage plus facilement. « L’enfant est confronté à de nouveaux mots que ses parents peuvent lui expliquer. Cela élargit son vocabulaire. Plus tard, toujours grâce à la lecture, il se familiarise avec l’orthographe, lui permettant d’apprendre de manière plaisante. Et puis, l’enfant se concentre sur l’histoire, apprend à écouter », poursuit la psychologue.

Une attitude propice à l’apprentissage qu’il pourra reproduire en classe. Pour autant, la lecture au coucher ne doit pas être réservée aux enfants scolarisés : « Même avant qu’ils ne parlent, les tout-petits sont sensibles au contexte et éveillés à cette dimension. Le livre devient familier. Cela les incitera à lire eux-mêmes plus facilement », conclut Anne Floret van Eiszner. Devant tant de bienfaits, il serait dommage de se priver de ce moment de détente complice, synonyme d’ouverture et d’apprentissage !


Poster un commentaire

Différences religieuses et culturelles : un guide à l’usage des parents et des assistantes maternelles

Parents et assistantes maternelles ont des pratiques culturelles différentes pour prendre soin des tout-petits. Pour que ces différences soient une chance pour l’enfant accueilli et une ouverture pour les adultes, encore faut-il ouvrir le dialogue.

C’est l’objet d’un nouveau guide intitulé « Différences culturelles et religieuses : parlons-en », qui mêle témoignages de parents et d’assistantes maternelles, paroles d’experts et citations d’ouvrage.

Plusieurs sujets concrets sont abordés : la langue, les règles de politesse, les pratiques de maternage, l’alimentation, les signes d’appartenance, la pratique religieuse… et traités à travers 3 thèmes : les clefs d’une bonne relation autour de l’enfant, les différences culturelles multiples, les différences religieuses.

Téléchargez le guide.


Poster un commentaire

« Les Alphas », une méthode pour apprendre à lire avec plaisir

35 % des élèves ont des problèmes de lecture à leur entrée en 6e. Au bout de 10 ans de scolarité, 10% des enfants ne savent ni lire ni écrire. Parmi les élèves du CP, 40% en moyenne doivent avoir recours à un orthophoniste. Pour lutter contre l’échec scolaire, une autre voie : LES ALPHAS.

La méthode de lecture les Alphas présente notre système d’écriture sous une forme ludique. La méthode tient compte du fait que l’apprenti lecteur est un jeune enfant qui s’approprie le monde par le jeu. L’enfant devient acteur de son apprentissage, il apprend à lire à son rythme, en s’amusant, de manière active et autonome.

Cette méthode, reconnue par l’Unesco, est adaptée à tous les enfants de 3 à 10 ans. Elle est utilisée depuis 15 ans au sein de 20.000 écoles en France.

En savoir plus.


Poster un commentaire

L’Anses actualise les repères de consommations alimentaires pour la population française

L’Anses publie a publié le 23 janvier 2017 ses avis et rapports relatifs à l’actualisation des repères de consommations alimentaires pour la population française adulte.

Les travaux de l’Agence conduisent à des évolutions fortes au regard des recommandations antérieures. Elles portent en particulier sur une consommation renforcée et régulière de légumineuses (telles que les lentilles, fèves ou pois chiches), la nécessité de privilégier les produits céréaliers les moins raffinés (telles que les pains, pâtes et riz complets ou semi-complets), ainsi que l’intérêt de favoriser la consommation d’huiles végétales riches en acide alpha-linolénique (telles que les huiles de colza et de noix).

Les consommations de fruits et légumes restent cruciales et doivent être renforcées en privilégiant les légumes. L’Anses souligne également que la consommation de boissons sucrées (de type soda ou jus de fruits) doit être inférieure à un verre par jour.

Enfin, l’Agence insiste sur la nécessité de réduire considérablement la consommation de charcuteries (telles que le jambon, saucisson, saucisse, pâté, etc.) afin qu’elle ne dépasse pas 25 g par jour. La consommation de viandes hors volailles (telles que le bœuf, porc, agneau, etc.) devrait quant à elle ne pas dépasser 500 g par semaine. L’intérêt d’une consommation bihebdomadaire de poissons, dont un poisson gras (tel que la sardine, le maquereau, etc.), est réaffirmé.


Poster un commentaire

Le chnose : un doudou à l’odeur des parents

Marie Cecile Casier crée des tee shirts qui se transforment en doudous sensoriels.

Cette plasticienne, passée par les beaux arts de Besançon, crée ses tee-shirts à trous qui une fois enlevés se transforment en « chnoses » à l’allure de poules ou de tortues. Les tee-shirts doivent être portés au moins deux heures pour se charger et permettre au « chnose » de sentir papa ou maman et de maintenir ainsi le lien avec les parents toute la journée.

(Ré)écoutez l’émision « Esprit d’Initiative » sur France Inter


Poster un commentaire

Des ateliers pour aider vos enfants à grandir

L’association « Près de bébé, des enfants et des ados » a pour but d’apporter son soutien aux parents à travers des rencontres, des formations, des activités en famille… Elle accueille aussi dans ses locaux des ateliers animés par des intervenants extérieurs.

Catherine Laville, monitrice éducatrice, fait partie de ces intervenants. Elle propose divers ateliers pour les enfants accompagnés de leurs parents.

Un seul lieu, plusieurs dates. Faites votre choix ! Renseignements et inscriptions au 06 14 69 56 79.


Poster un commentaire

Les luminessences d’Avignon : une jolie sortie en famille

Cette année encore, le Palais des Papes invite les familles pour les « Luminessences d’Avignon ».

Plus de 100 représentations en français et en anglais. Un show monumental projeté à 360 degrés, grâce aux technologies du son et de l’image les plus récentes, qui réveille ce monument (la plus grande des constructions gothiques du Moyen Âge) et met en lumière près de mille ans de son histoire.

Ne manquez pas ce spectacle féérique en vidéo 3D, tous les soirs du 12 août au 30 septembre 2017.

www.lesluminessences-avignon.com


Poster un commentaire

L’enfant et la vie : le magazine pour les parents et professionnels de l’enfance

« L’enfant et la vie » est un magazine trimestriel qui relate des initiatives pédagogiques innovantes. Fidèle au travail de Maria Montessori qui a inspiré sa création en 1969, il est un outil pour comprendre l’enfant, pour mieux l’accompagner.

Dans le n° 185 sur le thème de « JOUER EN FAMILLE, est-ce (f)utile ? », Anne Bideault, rédactrice du magazine, consacre un article au café ludique au grand air de la Caf le 22 juin à Rochefort du Gard.

Le magazine propose aussi :

  • des idées de jeux pour passer le temps pendant l’été
  • des réponses à la traditionnelle question des enfants : « C’est quand qu’on arrive ? »
  • des conseils donnés par Madeleine Deny qui tient un blog : https ://situveuxjouer.com

Il invite également les familles à raconter leurs expériences sur la page Facebook @l’enfantlavie.fr.

Un magazine à découvrir absolument !


Poster un commentaire

L’allocation de rentrée scolaire sera versée à partir du 17 août 2017

 
Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’Ars  ?
Vos enfants doivent être âgés de 6 à 18 ans et être scolarisés. Par ailleurs, cette allocation est soumise à condition de ressources. Cela signifie que vos revenus ne doivent pas dépasser un certain plafond.
Quelles démarches faut-il effectuer ?
Si votre enfant a moins de 16 ans (né entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2011), que vous remplissez les conditions et êtes déjà allocataire, vous n’avez rien à faire : la Caf vous versera automatiquement l’Ars.
En revanche, pour les jeunes de 16 à 18 ans – autrement dit, au-delà de la limite légale de l’obligation scolaire – il y a une formalité préalable à accomplir. Il faut simplement effectuer une déclaration en ligne sur caf.fr (espace Mon Compte) ou sur l’application mobile « Caf – Mon Compte ». Celle-ci atteste que le jeune sera effectivement scolarisé à la rentrée comme étudiant ou apprenti. Vous pourrez bénéficier de l’Ars avant la rentrée si vous faites la télédéclaration pendant l’été.
Pour les enfants qui auront 6 ans en 2018 ?
S’ils rentrent en CP cette année, vous devrez récupérer un certificat de scolarité auprès de son école, puis l’envoyer à la Caf.
Quel est le montant de l’allocation ?
Il varie en fonction de l’âge de l’enfant. Le montant est de 364,09 euros pour un enfant âgé de 6 à 10 ans. Il passe à 384,17 euros pour un enfant entre 11 et 14 ans et à 397,49 euros pour les 15-18 ans.