L'Espace Enfance Famille

le lieu Caf dédié aux parents, enfants, famille de Vaucluse


Poster un commentaire

Accueil en crèche : comment s’y retrouver ?

ThinkstockPhotos-86500881

Crèche collective, d’entreprise, parentale, familiale… Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver lorsqu’on cherche une place en crèche pour son enfant. Quelle différence existe-t-il parmi toutes ces structures ?

La crèche collective ou « multi-accueil collectif » peut généralement accueillir jusqu’à 60 enfants. Elle est gérée par une collectivité territoriale (commune, communauté de communes, Conseil départemental…) ou par un gestionnaire privé (ex. association). La crèche est placée sous le contrôle et la surveillance de la protection maternelle et infantile (Pmi).

La micro-crèche a les mêmes caractéristiques qu’une crèche collective, mais accueille moins d’enfants (jusqu’à 10).

La crèche familiale emploie des assistantes maternelles agréées qui accueillent à leur domicile de 1 à 4 enfants. Ceux-ci font l’objet d’un encadrement et d’un accompagnement professionnel assuré par le personnel de la crèche (puéricultrice, médecin…). La crèche familiale est gérée par une collectivité territoriale ou par un gestionnaire privé. Elle est placée sous le contrôle et la surveillance de la Pmi.

La crèche parentale peut généralement accueillir jusqu’à 20 enfants. Elle est créée et gérée par les parents eux-mêmes, sous le contrôle de la Pmi. Les enfants sont pris en charge par les parents, mais aussi par un personnel qualifié comme des auxiliaires puéricultrices.

La crèche d’entreprise accueille les enfants du personnel d’établissements publics. Elle peut aussi proposer des places aux familles du quartier. Les enfants sont pris en charge par un personnel qualifié. La tarification est établie en foncion du nombre d’enfants à charge et des financements Caf accordé à l’établissement.

Retrouvez les coordonnées de ces structures sur www.mon-enfant.fr.


Poster un commentaire

Sophrologie prénatale : reprise des ateliers à l’Espace Enfance Famille

Atelier-sophro-prénatale-2016-2

Les ateliers de sophrologie prénatale sont de retour.

Comment appréhender sereinement la grossesse et l’accouchement ? La sophrologie, méthode de relaxation aujourd’hui bien éprouvée, propose des réponses particulièrement adaptées à ce passage de la vie de la femme. Venez les découvrir  :

  • lundi 26 septembre 2016
  • lundi 21 novembre 2016

Inscriptions au 06 82 64 93 59.


Poster un commentaire

Quelle garde pour mon enfant handicapé ?

1_garde_enfanthandicape
Garde à domicile, crèche, halte-garderie… Les solutions pour prendre en charge un enfant en situation de handicap existent. Toutefois, des structures spécialisées permettent de mieux répondre aux conditions spécifiques.
Choisir la structure qui répond le mieux aux besoins de l’enfant doit s’effectuer en fonction de son âge et de ses capacités. Les modalités de l’accueil sont alors définies par le responsable de la structure et la famille. Les besoins de l’enfant et les contraintes de l’équipe d’encadrement doivent être identifiés et anticipés : adaptation des locaux au handicap, spécialisation et qualification des équipes, choix des activités, modalités des relations avec les parents…
Faire garder son enfant par une assistante maternelle est une autre possibilité. Renseignez-vous auprès du service de protection maternelle et infantile (Pmi) ou sur le site mon-enfant.fr pour connaître celles qui accueillent à leur domicile des enfants handicapés.

Centres d’action médico-sociale précoce

En complément de ces solutions « traditionnelles », il existe des structures dédiées à la prise en charge du handicap. C’est le cas des centres d’action médico-sociale précoce (Camsp). Ces derniers se situent à la jonction des secteurs sanitaire et médico-social et facilitent l’intégration des enfants – de la naissance à l’âge de six ans – dans les structures ordinaires (crèches, écoles maternelles…).
Prévention, dépistage, prise en charge précoce, telles sont les missions de ces centres. Leur vocation est de s’adresser à tous les types de handicaps, même si certains sont spécialisés. La prise en charge est assurée par une équipe pluridisciplinaire comprenant des professionnels de santé (médecin, pédiatre, psychiatre, infirmier…), du secteur paramédical (kinésithérapeute, psychomotricien, ergothérapeute, orthophoniste, psychologue…), de l’éducation spécialisée et du secteur social.

Autres alternatives

Pour leur part, les centres médico-psycho-pédagogiques (Cmpp) accueillent des enfants présentant des difficultés scolaires, des troubles psychomoteurs ou des troubles du comportement.
Enfin, les services d’éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad) interviennent davantage sur le plan éducatif au profit des enfants jusqu’à l’âge de 20 ans. Les équipes agissent directement sur les lieux de vie de l’enfant (domicile, crèche, école maternelle…) pour favoriser sa bonne intégration.


Poster un commentaire

Enfant en danger : signaler avant qu’il ne soit trop tard

1_enfant_danger

Alerter les autorités d’un risque encouru par un enfant est une obligation légale et un devoir moral. Si vous êtes témoin de faits qui mettent en danger l’intégrité physique ou morale d’un mineur, voici les démarches à effectuer.

Selon l’article 375 du Code civil, un enfant est considéré en danger « si sa santé, sa sécurité ou sa moralité […] ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises ». Cette définition recouvre de nombreux cas de figure : maltraitance, violences sexuelles mais aussi, négligences éducatives, délaissement affectif, violences psychologiques, ou encore, comportements nuisibles à la moralité de l’enfant.
Tout citoyen témoin ou soupçonnant l’existence de ce type d’agissements est tenu de le signaler. Pour information, la loi prévoit jusqu’à trois an de prison et 45 000 € d’amende si une personne garde le silence. Si vous n’avez pas de certitude formelle, il est toujours préférable de faire un signalement. L’enquête menée par les services sociaux se charge de confirmer ou d’infirmer la réalité du danger.

Composez le 119

Un numéro national d’appel pour l’enfance en danger existe : le 119. Des professionnels vous écoutent et recueillent votre témoignage. Il est gratuit, anonyme, et fonctionne 24/24h et 7/7j. Le 119 transmet les éléments que vous lui avez communiqués au service de l’aide sociale à l’enfance (Ase) du département concerné. Celui-ci procède à une enquête sociale pour vérifier les faits :


Poster un commentaire

L’Espace Enfance Famille vous invite à un café ludique sur le « touché »

Café-respect-rythme-2e-trim-2016

Câlins, massage, soins du corps pendant la toilette, allaitement, bisous pour dire bonjour… Les occasions de contact avec notre enfant sont nombreuses au cours de la journée.

Nous vous invitons à venir échanger sur ce thème au café ludique du 13 septembre 2016 et voir, ensemble, en quoi ces petits gestes sont essentiels pour les bébés, mais aussi pour les enfants plus grands et même pour les adultes.

Uniquement sur inscription au 06 82 64 93 59.


Poster un commentaire

Points relais Caf et points numériques Caf : deux offres au service des allocataires

En complément de ses points d’accueil, la Caf propose à ses usagers 10 nouveaux espaces de proximité en Vaucluse pour faciliter leurs démarches numériques et administratives : les Points relais Caf et les Points numériques Caf.

Les personnels de ces structures ont été formés afin d’aider les allocataires à utiliser le caf.fr pour :

  • se connecter à leur compte
  • faire une déclaration en ligne (Rsa, Aah, prime d’activité…)
  • imprimer des documents
  • faire des simulations pour le calcul de leurs droits (aide au logement…)

Dans les points relais Caf, les conseillers peuvent également délivrer de l’information générale sur les prestations et services de la Caf, ainsi que sur les principales conditions pour en bénéficier.

7 points relais Caf :

  • Apt : Apas – centre social Maison Bonhomme (455 avenue de Verdun)
  • Avignon : centre social et culturel Espace Pluriel (1 rue Paul Poncet)
  • Avignon : association Face Vaucluse (quartier St- Chamand 1 rue Saint-Exupéry et quartier Monclar 1 rue Giuseppe Verdi)
  • Avignon : association Avenir 84 (27 bis avenue de la Trillade – Immeuble Le Ventoux)
  • Sorgues : centre social Cesam (espace de l’emploi, de la justice et du droit – 86 avenue Charles de Gaulle)
  • Pertuis : Comité de bassin d’emploi Sud Luberon (180 rue Philippe de Girard)
  • Valréas : centre social Agc Loisirs (24 place Cardinal Maury)

3 points numériques Caf :

  • Apt : ANPEP (301 avenue Philippe de Girard)
  • Camaret : maison pour tous (allée des sports)
  • Carpentras : Espace social et culturel Villemarie (73 rue Pierre Parrocel)

Plus d’info sur www.caf.fr.


Poster un commentaire

7 rendez-vous avant la naissance

1_grossesse-visites_0

Vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte ? Ne tardez pas à prendre rendez-vous avec un gynécologue ou une sage-femme. Lors des consultations obligatoires, ils s’assurent du bon déroulement de votre grossesse et de la santé de votre bébé. Pas d’inquiétude : ces visites sont prises en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

Durant les trois premiers mois, il est nécessaire de fixer une première consultation prénatale. Afin de définir si votre grossesse est à risque ou non, le professionnel de santé effectue un bilan clinique complet et vous interroge sur vos antécédents personnels et familiaux. Il vous prescrit plusieurs examens essentiels : détermination de votre groupe sanguin, recherche de certaines maladies (rubéole, syphilis, toxoplasmose, si vous n’êtes pas à jour dans vos vaccinations) ou encore frottis. Vous effectuez aussi une première échographie afin de dater le début de votre grossesse. Un dépistage du sida vous est également proposé. Votre médecin vous informe sur le déroulement de votre grossesse et vous sensibilise aux effets dangereux du tabagisme, de la consommation d’alcool, de drogues, ou à la prise de certains médicaments

Déclaration de grossesse

Lors de cette première visite, votre médecin établit également votre déclaration de grossesse. Vous devez la transmettre sans tarder à votre Caf et à votre caisse d’Assurance maladie. Ce document vous permet de bénéficier du remboursement de vos frais médicaux, mais aussi de la prime de naissance octroyée – sous conditions de ressources – par la Caf. Cette dernière prend par ailleurs en compte l’enfant à naître dans le calcul de vos droits à d’autres prestations comme le Rsa et les aides au logement.

Au 4e mois, ça s’accélère

Les visites suivantes sont effectuées tous les mois jusqu’à la date de l’accouchement. Elles sont l’occasion de s’assurer que tout se déroule sans accroc avec, au programme, un examen médical complet. Lors de la visite du 4e mois, votre médecin peut également vous proposer un dépistage sanguin de la trisomie 21.
Celle du 5e mois est l’occasion de réaliser une deuxième échographie et de connaître – si vous le souhaitez – le sexe du bébé. L’examen du 6e mois comprend un dépistage de l’hépatite B (obligatoire) ou encore une mesure du taux de glycémie. Vient ensuite la visite du 7e mois, puis du 8e, au cours de laquelle une dernière échographie est effectuée.
Enfin, la dernière visite obligatoire intervient lors du 9e et dernier mois. En complément, une consultation d’anesthésie – incontournable – vous est prescrite. Il ne vous reste alors plus qu’à attendre bébé !


Poster un commentaire

6 septembre 2016 : atelier découverte « spécial nourrissons » à l’Espace Enfance Famille

café-à-4-pattes

Le développement moteur de l’enfant suit des étapes bien précises. Les premiers mouvements maîtrisés par le bébé sont ceux qui lui permettent de bouger la tête et le cou. Le mouvement des bras, puis du tronc sont les étapes suivantes. Le mouvement des jambes, qui permet la marche, est la dernière étape.

L’Espace Enfance Famille de la Caf vous invite à un atelier découverte gratuit avec votre bébé, dans le cadre d’un café ludique, le 6 septembre 2016. Deux autres dates sont d’ores et déjà programmées d’ici la fin de l’année.

Pendez à vous inscrire en téléphonant au 06 82 64 93 59.


Poster un commentaire

L’assurance maladie fait peau neuve avec Puma

assurance_maladie_1

Depuis le 1er janvier 2016, la protection universelle maladie (Puma) simplifie la vie des assurés ! Conditions assouplies, formalités simplifiées… ce nouveau dispositif permet une meilleure couverture santé, sans rupture de droits.

Jusqu’alors, l’ouverture de droits à l’Assurance maladie était soumise à plusieurs conditions et démarches. Les salariés devaient ainsi justifier d’un nombre suffisant d’heures travaillées. Les personnes sans emploi ne pouvaient en bénéficier qu’en tant qu’ayant droit d’un assuré (leur conjoint, par exemple) ou encore par le biais de la Cmu (couverture maladie universelle) de base. De plus, régulièrement réexaminés en fonction de la situation personnelle de chacun, ces droits pouvaient être suspendus ou modifiés, en cas de divorce ou de chômage, par exemple.
Depuis le 1er janvier 2016, ces règles relèvent du passé : l’affiliation à l’Assurance maladie n’est plus limitée dans le temps. Vous serez ainsi couvert tout au long de votre vie, si vous respectez l’une des deux conditions exigées pour en bénéficier : soit travailler, soit résider en France depuis au moins trois mois, puis six mois minimum par an.
Si vous êtes salarié, plus besoin donc de justifier d’une activité minimale. Deux dispositifs sont voués à disparaître : la Cmu de base pour les personnes sans emploi ou le statut d’ayant droit pour les personnes majeures.

Conserver le statut d’ayant droit… ou pas

Toutefois, ce statut n’expirant totalement qu’à compter du 31 décembre 2019, vous pouvez choisir de le conserver jusqu’à cette échéance. Si vous souhaitez au contraire bénéficier de droits propres dès maintenant, vous devez effectuer une demande d’affiliation – sur critère de résidence – auprès de l‘Assurance maladie, car celle-ci n’est pas automatique. Vous serez alors couvert à titre individuel et pourrez percevoir le remboursement de vos soins et autres frais de santé sur votre compte bancaire.
Pour leur part, les moins de 18 ans gardent le statut d’ayant droit (mineur). Ils bénéficieront de leur propre couverture santé une fois adulte (à 16 ans s’ils en font la demande ou s’ils sont étudiants).

Plus d’info sur ameli.fr


Poster un commentaire

Le Palais des Papes raconté aux petits et aux grands

avignon-1521486_960_720

Durant le mois d’août, tous les jours à 14h30, venez découvrir en famille le plus grand Palais gothique du monde. Résidence des souverains pontifes au XIVe siècle, le Palais des Papes présente aujourd’hui de nombreux lieux de visite : salles d’apparat, cloître, appartement privés du papes aux décors de fresques inestimables…

La visite est spécialement conçue pour un public familial, le discours est adapté aux jeunes enfants et l’accent est mis sur la petite histoire du Palais : anecdotes, vie quotidienne au temps des Papes… L’occasion d’une sortie en famille (gratuit pour les enfants de – 8 ans).

Pensez à réserver : 04 32 74 32 74

Plus d’infos

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 58 autres abonnés