L'Espace Enfance Famille

le lieu Caf dédié aux parents, enfants, famille de Vaucluse

Troubles « dys » de l’enfant, un guide pour les parents

Poster un commentaire

inpes-dys

 

Cette brochure de l’Inpes, « Troubles dys de l’enfant« , s’adresse aux parents d’un enfant chez qui un trouble cognitif vient d’être diagnostiqué (dyslexies, dysphasies, dyscalculies, dyspraxies, dysorthographies, troubles de l’attention?). Elle vise à apporter des points de repères pour accompagner l’enfant dans sa scolarité et présente les différentes structures d’accueil et les professionnels du champ.

En introduction de cet ouvrage, les auteurs de cet ouvrage précise à l’attention des parents :

« Dys »… Derrière ces trois lettres sont regroupés différents troubles cognitifs : dyslexies, dysphasies, dyscalculies, dyspraxies, dysorthographies, troubles de l’attention… Ces troubles spécifiques ne se laissent pas facilement défi nir. On décrit souvent ce qu’ils ne sont pas, plutôt que ce qu’ils sont. On leur associe le terme « spécifique » pour indiquer qu’ils ne peuvent être expliqués ni par une déficience intellectuelle globale, ni par un problème psychopathologique, ni par un trouble sensoriel, ni par des facteurs socioculturels. De plus, il reste difficile de déterminer et d’expliquer leur origine exacte. Difficiles à définir, les troubles « dys » sont également difficiles à repérer. Au premier abord, ils se confondent souvent avec les complexités de l’apprentissage. En effet, ces troubles sont fréquemment découverts dans le cadre de l’école, au moment où votre enfant réalise ses premières acquisitions. Il peut être délicat de les distinguer du cheminement normal de l’apprentissage, qui est différent pour chaque enfant, certains enfants apprenant vite, d’autres ayant besoin de plus de temps. Aussi, il peut arriver qu’une période de temps assez longue, pouvant aller de quelques mois à quelques années, sépare le moment où le trouble commence à se manifester du moment où il est repéré, dépisté, diagnostiqué et enfin, pris en charge. La période pendant laquelle les troubles ne sont pas clairement diagnostiqués peut être une période délicate. Vous cherchez les raisons des difficultés que rencontre votre enfant mais courrez le risque d’en imaginer qui ne sont pas les bonnes : paresse, mauvaise volonté, caprice, manque de concentration…, toutes raisons que votre enfant devrait selon vous être capable de corriger avec un peu d’efforts. Or ces incompréhensions sont susceptibles de rendre les relations entre votre enfant, son enseignant et vous assez difficiles. Votre enfant peut alors être amené à se dévaloriser et à désinvestir le champ des apprentissages, en particulier scolaires. Cette dimension affective ne fait pas à proprement parler partie du trouble « dys », mais elle vient parfois s’y ajouter.

Les troubles « dys » ont presque toujours des répercussions sur les apprentissages scolaires. Les enfants concernés par un trouble « dys » vont le plus souvent avoir besoin d’aménagements individualisés dans leur scolarité et leur vie sociale. Bien qu’ils poursuivent dans leur grande majorité toute leur scolarité en milieu ordinaire, les enfants présentant un trouble « dys » sont contraints d’adopter une façon particulière d’apprendre et doivent trouver des stratégies pour contourner leurs difficultés, pour « faire avec ». En raison de leur trouble cognitif, ils ont à faire plus d’efforts que les autres pour apprendre, progresser, etc. En tant que parents, vous avez un rôle important à jouer pour soutenir votre enfant dans ses efforts, notamment quand ses difficultés à l’école persistent alors qu’il travaille pourtant beaucoup, car cette situation peut, là encore, être pour lui source de découragement, de frustration, ou même de souffrance psychologique et de conflit avec son entourage.

L’objectif de cette brochure est de vous proposer des points de repère pour l’accompagnement et la scolarisation de votre enfant porteur d’un trouble « dys ». Les informations qu’elle contient vous permettront de comprendre le déroulement de sa scolarité et les adaptations ou les aménagements qui pourront lui être proposés si besoin, ainsi que d’identifier les professionnels et les structures que vous pourrez rencontrer. Chaque cas de figure est évidemment particulier et les informations générales données dans cette brochure doivent être adaptées, à votre enfant, à l’histoire familiale, aux infrastructures locales.

Pour mieux connaître les ressources disponibles dans votre région, vous pouvez trouver de l’aide et des conseils auprès des intervenants de l’école de votre enfant : enseignant, chef d’établissement et médecin de l’Éducation nationale. Vous pouvez également vous adresser à votre médecin pédiatre ou généraliste, qui a l’habitude de travailler avec d’autres professionnels de santé : orthophonistes, psychologues, etc. Vous pouvez enfin, bien sûr, compter sur les associations de parents pour trouver des informations et partager votre expérience avec d’autres familles.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s