L'Espace Enfance Famille

le blog Caf dédié aux parents, enfants, famille de Vaucluse


Poster un commentaire

Les mots pour dire la pauvreté aux enfants

ptit-livret-ATD-721x1024

Pas facile de parler de la pauvreté aux enfants, de trouver les bons mots pour répondre à leurs questions quand ils croisent un ou une SDF. Pas évident, non plus, d’expliquer toutes les phrases qu’ils peuvent entendre : « les pauvres ne veulent pas travailler, ils profitent du système » ou « si on ne réussit pas à l’école, on finit dans la rue ».

Pour dire « Stop aux idées fausses sur la pauvreté », l’association ATD Quart Monde a réalisé un fascicule du même nom.

Dans ses 16 pages joliment illustrées, on trouve des bandes dessinées qui montrent les conditions de vie liées à la pauvreté. On y lit aussi des témoignages comme celui d’Amandine, expulsée avec sa famille de son appartement quand elle avait 10 ans, et qui apprend aujourd’hui le métier de pâtissière. Comme quoi l’opinion « les enfants pauvres travaillent moins bien que les autres » est une idée reçue.

Ce livret est téléchargeable sur http://www.atd-quartmonde.fr.


Poster un commentaire

« Pour combattre les virus l’hiver, il faut en venir aux mains »

virus-hiver-mainsvirus-hiver-mains-nusvirus-hiver-maladies-2Chaque hiver, environ 2,5 millions de Français sont concernés par des épidémies de grippe, rhumes, bronchites et bronchiolites. Ces épidémies se transmettent directement lors d’éternuements, toux, salive ou par les mains et objets contaminés par une personne infectée.

L’Inpes et le ministère chargé de la santé rappellent que le lavage des mains est un geste d’hygiène simple et efficace. Il est recommandé pour éviter la transmission de virus (avant de cuisiner, avant de s’occuper d’un bébé, après avoir pris les transports en commun, en rentrant chez soi, après être allé aux toilettes, après s’être mouché).

Plus d’infos : des documents expliquant les gestes d’hygiène à adopter en cas de bronchiolite du nourrisson et pour prévenir la déshydratation du nourrisson souffrant de diarrhée ont été élaborés par l’INPES.


Poster un commentaire

Invitation demain pour la conférence-débat sur la violence éducative

Affiche-conféfence-B-Oriol

La violence éducative et ses conséquences sur le développement de l’enfant de 0 à 4 ans.

L’espace Enfance Famille de la Caf vous invite demain à venir échanger sur ce thème, mardi 16 décembre 2014 à 18h, au Laep « La Courtechelle » (Livrée de Viviers) – 5 rue collège de la Croix – Avignon.

Inscriptions au 06 82 64 93 59.

Cette conférence-débat gratuite est animée par Brigitte Oriol, praticienne en psychothérapie et assistante d’Alice Miller, spécialisée dans l’influence de l’éducation.

brigitteoriol

« Au travers de mes conférences, j’essaie de donner l’impulsion au public de s’informer et de susciter leur curiosité sur les recherches scientifiques qui ont été faites pour comprendre comment fonctionne un enfant. J’organise également des ateliers pour les futurs parents, parents, grands-parents et tous ceux qui travaillent auprès d’enfants, pour comprendre leur langage. Car c’est la lecture du langage qui permet de répondre au mieux à leurs besoins, sans provoquer des blocages qui se répercutent ensuite sur leur attitude envers les autres, dans leur scolarité et même sur la société toute entière. Le décodage de ce langage donne l’accès à une relation épanouissante et emphatique avec ses enfants, comme le souhaite la grande majorité des parents. »

« Beaucoup de gens pensent encore que les fessées, les humiliations, les brusqueries, les punitions, n’ont aucune forme de conséquences sur le développement de la personne alors que ces traitements contribuent à transformer les enfants parfaitement normaux au départ en individus violents et perturbés.

Ces traitements ne sont pas encore considérés comme de la maltraitance en France, mais plutôt comme des méthodes d’éducations qui permettraient d’enseigner les bonnes manières aux enfants… 
En définitive, derrière cette tromperie, se cache l’abus de pouvoir de l’adulte sur l’enfant qui entraine des effets dramatiques sur son devenir »

 

La violence éducative ordinaire (Observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO)

 » Les formes de violence auxquelles l’OVEO doit en priorité se consacrer sont :
celles qui sont universellement recommandées depuis des millénaires et qui atteignent donc la majorité des enfants ; les punitions corporelles sont sans aucun doute les championnes dans ce domaine ;
celles qui sont punitives, c’est-à-dire celles auxquelles les parents considèrent qu’ils ont le droit d’avoir recours en cas de conflit avec leur enfant ; celles qui établissent entre le parent et l’enfant un rapport de pouvoir violent – ce qui prépare des relations de pouvoir violent entre les adultes – et que l’adulte considèrerait lui-même comme inacceptable s’il lui était appliqué : trouverions-nous normal qu’on nous frappe, qu’on nous insulte, qu’on se moque de nous, qu’on nous juge, qu’on nous inflige des punitions humiliantes, qu’on nous manipule, etc. ? »

Olivier Maurel