L'Espace Enfance Famille

le blog Caf dédié aux parents, enfants, famille de Vaucluse


Poster un commentaire

Les aidants familiaux : l’Espace Enfance Famille vous en parle

seniors-354847_960_720

En France, plusieurs millions de personnes prennent en charge un proche qui ne peut vivre de manière autonome : enfant handicapé, conjoint malade ou parent âgé dépendant. On les appelle les « aidants proches » ou les « aidants familiaux ».

S’il semble difficile de cerner cette population, c’est en partie parce qu’eux mêmes ne se considèrent pas comme tels. Accompagner celui ou celle avec qui on s’est promis de vieillir, prendre soin de son enfant touché par un handicap ou s’occuper de ses parents vieillissants représente à leurs yeux une évidence, un devoir moral. Mais, au fil des mois et des années, cette relation d’aide qui, selon les cas, prend de quelques heures par jour à la totalité des 24 heures, finit souvent par les dévorer, d’autant plus que les aidants ne se sentent pas soutenus par les pouvoirs publics.

Aidants et pouvoirs publics

Les aidants familiaux font économiser à la collectivité 164 milliards d’euros. S’ils jetaient l’éponge, l’Etat devrait doubler le montant des impôts pour faire face. C’est pourquoi les pouvoirs publics s’en préoccupent depuis plusieurs années, même si les aides ne sont pas à la hauteur des besoins. Un premier pas a été franchi en 2010, avec l’instauration de la journée nationale des aidants qui a permis de nommer le phénomène et de le faire exister dans la conscience collective. D’autres avancées méritent d’être signalées :

  • les droits spécifiques reconnus pour les aidants dans la loi sur la retraite de 2013 : leurs droits continuent de courir, dans la limite de 8 trimestres, même lorsqu’ils s’arrêtent de travailler pour s’occuper de leur proche malade,
  • la loi Mathys de mai 2014 qui permet aux salariés du privé de faire don de jours de Rtt à un collègue devant s’absenter pour soigner un enfant atteint d’une longue maladie (elle va être étendue à la fonction publique),
  • la loi d’adaptation de la société au vieillissement entrée en vigueur en janvier 2016 : elle accorde une aide annuelle de 500 € aux aidants, au titre de leur droit à un répit.
  • les congés de soutien familial, de solidarité familiale et de présence parentale : ils permettent aux personnes salariées de rester au côté d’un proche durant quelques mois.

Faire une pause

En raison d’un déficit d’information et de communication au niveau national, les lieux ressources mis à disposition des aidants sont très peu connus par le public concerné. Et pourtant, ils se multiplient :

  • Des plate-formes de répit et d’accompagnement ont été mises en place par le Plan Alzheimer 2008-2012. Il en existe 139 sur tout le territoire. Elles s’adressent à tous les aidants de personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie, ainsi qu’aux aidants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, sans âge maximum. Retrouvez la liste sur www.plan-alzheimer.gouv.fr.
  • Certaines Ecoles des parents et des éducateurs (EPE) propose des groupes de paroles qui permettent aux aidants familiaux de se confier, d’être écouté, de sortir de l’isolement.
  • La plate-forme Responsage créée en 2013 propose aux entreprises des solutions pour assister leurs salariés confrontés à la dépendance d’un de leur proche.
  • L’atelier de cinéma JADE est un dispositif qui offre à de jeunes aidants (8 à 22 ans) un moment de répit, d’expression et de rencontres sur plusieurs jours et en résidence. Par le biais du langage audiovisuel, les jeunes peuvent parler de leur quotidien auprès d’un frère, d’une soeur, d’un parent malade et/ou handicapé.
  • Enfin, on ne compte plus les associations de parents d’enfants handicapés ayant fondé leurs propres écoles ou lieux d’accueil.

A lire

  • Dossier « Les aidants familiaux » : n° 617 de la revue L’école des parents (nov/déc. 2015)
  • « Etre aidant familial aujourd’hui » : n° spécial de la revue Réalités familiales de l’UNAF (n° 106-107, 2014)
  • « Vivre avec une personne atteinte de démence » de Dave Pulsford et Rachel Thomson (Ed. De Voeck supérieur, 2015)
  • « Accompagner un parent dépendant » de Jean-Yves Revault (Ed. Jouvence, 2015)
  • « Manifeste pour l’âge et la vie – réenchanter la vieillesse » de Michel Billé, Christian Gallopin et José Polard (Ed. Eres, 2012)
  • « Qu’allons-nous faire de vous ? » de Marie et Edouard de Hennezel (Ed. Carnets Nord, 2011)
  • « Le ressort invisible » de Gustave-Nicolas Fischer (Ed. Dunot, 2014)


Poster un commentaire

L’Espace Enfance Famille vous recommande

REVUES en consultation à l’Espace Enfance Famille

Métiers de la petite enfance – février 2016

Au sommaire (extrait)

  • Actualités professionnelles (la place de la PMI renforcée dans la loi de santé, sortir avec les enfants par grand froid, l’audition du foetus et du bébé en danger, lutter contre la dépression des jeunes parents, mieux faire respecter les droits de l’enfant, quel suivi de qualité dans les services d’éducation et d’accueil des jeunes enfants ?)
  • Dossier : jouer avec l’enfant
  • Savoirs et pratiques (l’accueil de la petite enfance en Norvège, les moments de soins corporels : un lieu de dialogue entre l’enfant et l’adulte)
  • Réflexion : l’haptonomie pour accueillir la vie sans violence
  • Santé au travail : construire le partenariat postural entre l’adulte et le jeune enfant
  • Pédagogie et animation : inviter les familles à participer à la vie des lieux d’accueil
  • Fiches (les soins, la musique instrumentale en fond sonore à la crèche)

20160224134735193

Le journal des professionnels de l’enfance – mars/avril 2016

Au sommaire (extrait)

  • Rencontre : quand le nez des enfants s’allonge…
  • Développement : Y’a d’la joie ! Un sacré carburant pour affronter les émotions
  • Grandir : que le meilleur gagne ?
  • Recherche : le buzz de l’ocytocine
  • Psychologie : crèche, quelle place pour le psychologue ?
  • Handicap : Accompagner un enfant en situation de handicap
  • Pédagogie : l’éducation familiale, clef de voute du développement humain
  • Ecole maternelle : nouveaux « programmes », mais même « logiciel » ?
  • Dossier : enfants placés, quelles trajectoires ?

20160225133545534

 


Poster un commentaire

Médiation familiale : préserver la place de l’enfant en cas de séparation

Fotolia_29592897_XLLa médiation familiale est un mode alternatif de traitement des relations conflictuelles. Elle s’adresse principalement aux parents en cours de séparation ou divorcés. Elle repose sur la participation volontaire et active de chacun. 

Le médiateur, en position de tiers, ne décide pas du contenu des échanges, mais facilite le processus de négociation et de transformation de la relation. Son objectif est de faire en sorte que les parents se parlent, qu’ils évoquent leurs peurs, leurs doutes, leurs demandes, leurs émotions, puis de les amener à se confronter à une réalité différente.

Préserver la place de l’enfant

Même si le médiateur travaille principalement avec les parents, l’enfant fait partie intégrante de la médiation familiale. Les personnes qui s’inscrivent dans ce processus ont pour principale demande de trouver des solutions afin d’améliorer le quotidien de leur enfant.

La parole des parents séparés reprend souvent celle de leur enfant, qu’ils interprètent chacun selon leur vécu. La médiation familiale les aide à reprendre de la distance, à se décentrer de cette parole à laquelle ils accordent un poids trop lourd à porter pour les enfants.

La médiation familiale est un espace de prévention : elle permet d’éviter une aggravation des disputes et de préserver la place de l’enfant entre ses parents.

La Caf apporte son soutien à plusieurs associations de médiation familiale conventionnées et vous invite à les contacter, si votre situation le nécessite.

Plus d’info.


Poster un commentaire

Le shiatsu, une parenthèse zen pendant la grossesse

woman-1118212_960_720
Le shiatsu apporte à la femme enceinte un accompagnement très bénéfique dans les différentes phases de sa grossesse, en diminuant les éventuels désagréments liés à son état. Il procure une expérience de profonde détente, soulage l’inconfort physiologique et émotionnel lié à la grossesse, stimule la convalescence et l’allaitement. Il peut être pratiqué sans danger.
Durant la séance, la future maman est allongée sur un futon, en position latérale ou assise, dans une tenue large et confortable. Le praticien effectue des pressions douces avec les pouces, les paumes, accompagnées d’étirements souples sur l’ensemble du corps.

Envie d’essayer ?

Marion Psonka, praticienne certifiée par la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel, propose des accompagnements individuels personnalisés dès le second trimestre de la grossesse. Elle anime également des ateliers collectifs d’initiation à la pratique du Shiatsu et du Do In (pratique corporelle proche du Shiatsu), au Moulin du parc Chico Mendez (175, allée clos de la sacristie – Avignon), en partenariat avec l’association Hominaissance.

Renseignements et inscriptions au 06 24 73 50 20

Plus d’infos


Poster un commentaire

Création de cinq « Relais Caf »

DSC_6405

La Caf vient de signer une charte de labellisation « Relais Caf » avec quatre centres sociaux et une association. Ces structures deviennent ainsi des lieux de ressources où les usagers peuvent trouver une oreille attentive et une aide pour réaliser leurs démarches sur le site internet des allocations familiales.

Leurs agents d’accueil ont été formés à l’utilisation du caf.fr afin de pouvoir accompagner ceux qui ne savent pas se servir de cet outil numérique. Ils délivrent aussi de l’information générale sur les aides et services de la Caf. Enfin, en cas de situation complexe, ils font un signalement à la Caf qui prend alors en charge le dossier.

Les Relais Caf :

  • Apt : Apas – centre social Maison Bonhomme (445 avenue de Verdun)
  • Avignon : centre social et culturel Espace Pluriel (1 rue Paul Poncet)
  • Avignon : association Face Vaucluse (quartier St- Chamand 1 rue Saint-Exupéry et quartier Monclar 1 rue Giuseppe Verdi)
  • Sorgues : centre social Cesam (espace de l’emploi, de la justice et du droit – 86 avenue Charles de Gaulle)
  • Valréas : centre social Agc Loisirs (24 place Cardinal Maury)

Plus d’info sur www.caf.fr.


Poster un commentaire

Courbes de croissance des enfants : l’Espace Enfance Famille vous informe

croissance_naissance_adolescence_01_8871__cache_640x360-1

Faut-il changer les courbes de croissance des enfants ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié, il y a quelques années, de nouvelles courbes de croissance de 0 à 5 ans, à partir de mesures de poids et de taille réalisées dans six pays : Brésil, Ghana, Inde, Oman, Etats-Unis et Norvège. Plusieurs pays les ont déjà adoptées, mais pas la France qui s’interroge sur la pertinence de remplacer celles utilisées actuellement (établies en 1979, à partir d’enfants nés dans les années 1950).

La Direction générale de la santé (DGS) mène actuellement une réflexion sur l’intérêt d’adopter ces courbes dans le cadre d’une prochaine mise à jour des carnets de santé. D’une part, la croissance observée chez les enfants français entre 0 et 6 mois est souvent en-deçà des courbes de l’OMS, ce qui pourrait générer de l’inquiétude pour les parents ; d’autre part, si la taille des individus augmente globalement au fur et à mesure des générations, il faut veiller à ne pas stigmatiser un enfant « un peu plus petit que la  moyenne ».

Une équipe de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), quant à elle, vient de montrer que la croissance actuelle des jeunes français correspond davantage aux courbes de l’OMS qu’aux courbes françaises plus anciennes et discute les conséquences d’un possible changement.


Poster un commentaire

Vous prenez soin des malades, on prend soin de vous !

17866259

L’établissement français du sang (EFS) créé son premier événement en organisant une semaine autour de la médecine douce. Du 29 février au 5 mars 2016, venez vous faire chouchouter à votre Maison du don d’Avignon – 285 rue Raoul Follereau (à côté de l’Hôpital). 

La MDD vous accueille les lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 16h, le jeudi de 10h30 à 18h et le samedi de 8h30 à 14h.

Huit intervenantes (réflexologie, massages bien-être, conseils en forme et santé, Reiki…) seront présentes sur le site avec un seul objectif : VOUS FAIRE DU BIEN. Des ateliers d’initiation vous seront également proposés : Tai Chi Chuan, Qi Gong, bonheur et rire, sessions de méditation de pleine conscience, stretching et dynamisation posturale, ainsi que sophrologie.

Renseignements au 04 90 81 14 17.

Et, si le coeur vous en dit… Profitez-en pour donner votre sang. Chaque jour, l’EFS Alpes-Méditerranée recherche 1000 donneurs pour pouvoir subvenir aux besoins des malades et des accidentés. C’est un défi quotidien, qui ne peut se relever sans vous et votre générosité.


Poster un commentaire

« Vies de famille », le magazine des Caf vient de paraître

VDF-fév16-1

Découvrez le numéro de février 2016

  • Garde d’enfants : la Cmg, un complément essentiel
  • Lycée : accompagner votre enfant vers la bonne filière
  • Internet : l’emploi entre particuliers sur le bout des doigts
  • DOSSIER : parents d’ado, une grande aventure
  • La prime d’activité : 100% connectée
  • Entretien : Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat chargée de la famille

et son encart local

  • Une politique de contrôle renforcée
  • Les 70 ans de la Sécurité sociale

Bonne lecture.


Poster un commentaire

Café ludique jeux chantés : ils reviennent

L’Espace Enfance Famille de la Caf vous propose des cafés ludiques gratuits sur le thème des jeux chantés, animés par Isabelle Lega, de la compagnie Okkio.

3 dates, 2 lieux… faites votre choix !

  • à la MPT Champfleury (2 rue Marie-Madeleine à Avignon) : les 29 février et 25 avril 2016
  • à l’Espace Enfance Famille (4 avenue St Jean à Avignon) : le 1er mars 2016

Renseignements et inscriptions au 06 82 64 93 59.


Poster un commentaire

Café ludique : le respect du rythme des tout-petits

Café-VEO-2016

Les besoins fondamentaux des tout-petits sont intenses et leurs réactions sont parfois déroutantes. Comment les combler en respectant leur rythme ?

Venez échanger sur ce thème afin de trouver des solutions créatives pour vous et votre enfant.

Sur inscriptions au 06 82 64 93 59.

Jeanne Dulac, de l’association « Près de bébé, des enfants et des ados », anime l’atelier. « En devenant maman, je me suis trouvée confrontée à un tas de situations nouvelles, aux besoins changeants de mes enfants, avec souvent l’impression d’être seule avec mes questions. C’est ce qui m’a conduit à chercher, questionner, observer, expérimenter. J’ai découvert avec gratitude que je pouvais accompagner mes enfants autrement, sans forcément reproduire l’éducation que j’avais reçue. Et c’est aussi pour cela que je me suis formée à l’écoute et à la relation d’aide auprès d’Isabelle Filliozat et à l’accompagnement des parents auprès de Catherine Dumonteil Kremer. C’est cette expérience de parent en recherche que j’ai envie de partager avec vous aujourd’hui. »