L'Espace Enfance Famille

le lieu Caf dédié aux parents, enfants, famille de Vaucluse

Le dépistage du handicap chez le jeune enfant

Poster un commentaire

depistage-handicap-article

Décelé tôt, le handicap – sous ses différentes formes – peut être pris en charge rapidement, avec souvent de meilleures perspectives. Mais quand et comment le détecte-t-on ?

Rôle central du médecin

Face à de jeunes enfants qui ne verbalisent pas encore, le dépistage est parfois complexe. Certains handicaps sont repérables facilement, notamment par le pédiatre ou le médecin traitant. D’autres sont plus difficiles à remarquer ou n’apparaissent que progressivement. Lorsqu’une déficience est diagnostiquée, la loi fait obligation au médecin d’informer les parents de la nature du handicap. Il doit aussi les renseigner sur les solutions d’accueil dans des centres spécialisés.

Vingt examens obligatoires avant 6 ans

La loi prévoit la réalisation de vingt examens médicaux obligatoires entre 0 et 6 ans, pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie. Ils portent sur la surveillance générale de la taille et du poids, du développement physique, psychomoteur et affectif de l’enfant, ainsi que sur le diagnostic précoce d’anomalies. En 2012, un dépistage de la surdité néonatale – également pris en charge à 100 % – a été mis en place. Désormais, il est systématiquement proposé à la naissance ou, à défaut, avant la fin du troisième mois de l’enfant.

La vigilance des parents

Compte tenu de la difficulté à déceler certains handicaps, ou de leur apparition progressive, les parents ont un rôle essentiel à jouer. Il faut notamment être attentif à d’éventuels troubles sensoriels (vision, audition…). Sans s’affoler pour autant – chaque enfant se développe à son rythme – il faut aussi être vigilant face à d’éventuels troubles du comportement ou du développement. En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. Le carnet de santé – dans sa partie « Conseil aux parents » – vous donne quelques conseils précieux sur ces différents points.

Les Caf participent activement à l’intégration des enfants en situation de handicap par le financement et le développement des services d’accueil du jeune enfant. Par ailleurs, les Caf peuvent intervenir également sous d’autres formes très diverses : actions de sensibilisation, diffusion de livrets d’information…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s