L'Espace Enfance Famille

le lieu Caf dédié aux parents, enfants, famille de Vaucluse


1 commentaire

Particuliers employeurs d’assistantes maternelles ou gardes d’enfants à domicile : des réponses à vos questions

Afin de répondre aux questions récurrentes des particuliers employeurs et de leurs salariés (assistantes maternelles et gardes d’enfants à domicile), la Fepem tient à jour une Foire aux questions aux adresses suivantes :

Les assistantes maternelles et gardes à domicile peuvent continuer à accueillir leurs enfants habituels.

Le dispositif d’activité partielle est ouvert aux particuliers employeurs de ces salariées. Les parents doivent maintenir le salaire des assistantes maternelles (y compris travaillant en MAM) et gardes à domicile. Une prise en charge est mise en place par Pajemploi.

https://www.pajemploi.urssaf.fr/pajewebinfo/cms/sites/pajewebinfo/services/actualite–coronavirus-v3-200320.html


Poster un commentaire

Les prestations familiales seront versées en avance au mois d’avril

Le versement des prestations familiales sera effectué avec deux jours d’avance au mois d’avril pour ne pas pénaliser les allocataires qui doivent retirer leur argent dans les banques, dont le fonctionnement peut être perturbé en raison du coronavirus.

Les prestations seront disponibles sur le compte des allocataires dès le samedi 4 avril.

Plus d’infos.


Poster un commentaire

Le site monenfant.fr au service des personnels prioritaires, mais pas que…

Afin de contribuer à l’effort collectif face à l’épidémie du Covid-19,  et en lien avec le Ministère des  Solidarités et de la Santé, les Caf mettent en place trois mesures pour faciliter l’accueil des enfants des personnels prioritaires dans la gestion de la crise sanitaire* :

L’accueil de leurs enfants dans les crèches sera gratuit. Les Caf, via la Prestation de service unique, prendront directement en charge le coût de la garde.

Les crèches et les assistants maternels peuvent indiquer leurs places disponibles sur le site monenfant.fr. Elles seront ensuite transmises à la Préfecture et à la Caf de leur département, qui se chargent de les mettre en relation avec les familles ayant formulé une demande de mode d’accueil.

Ces parents peuvent désormais transmettre leurs besoins de garde pour leurs enfants jusqu’à 16 ans. Initialement prévu pour les enfants jusqu’à 3 ans, un questionnaire en ligne sur monenfant.fr permet aux parents concernés d’indiquer leurs besoins d’accueil. Leurs données sont ensuite transmises aux Préfectures de chaque département, qui étudient leur demande et proposent les solutions disponibles, en lien avec les Caf.

* Sont concernés par ces dispositions :

  • Les professionnels de santé (médecins, sages-femmes, infirmières, ambulanciers, pharmaciens, biologistes…)
  • L’ensemble des personnels :
    • des établissements de santé
    • des établissements sociaux et médico-sociaux (Ehpad, Ehpa, services d’aides à domicile, nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du Covid-19…)
    • des crèches et maisons d’assistants maternels maintenus ouverts

La liste complète des professionnels concernés est précisée sur monenfant.fr.

Pour l’ensemble des parents, le site monenfant.fr propose les dernières informations actualisées sur les modes de garde et ressources disponibles dans l’espace COVID-19 : Garde d’enfants, parents et professionnels, disponible dès la page d’accueil.


Poster un commentaire

Des ateliers d’éveil accessibles aux familles

Covid 19 oblige, la 7e édition de la Semaine Nationale de la Petite Enfance est reportée à une date ultérieure… Et ce sera encore mieux !

Qu’à cela ne tienne ! Les ateliers d’éveil, initialement réservés aux professionnels de la petite enfance dans le cadre de cet événement, sont mis à la disposition des parents et des enfants, confinés à la maison.

Partez à l’aventure avec vos enfants sur le thème « S’aventurer ! De l’exploration intérieure à la découverte du monde ».

Les ateliers


Poster un commentaire

Rompre l’isolement des personnes avec l’AFAP

Afin de lutter contre l’isolement des professionnels, des personnes âgées et des familles, l’AFAP (Association Française d’Aide Psychologique) a mis en oeuvre une plateforme téléphonique animée par les professionnels de l’association, bénévoles sur cette action spécifique.

Les appels anonymes et confidentiels constituent un lien vers l’extérieur pour toutes les personnes qui ne peuvent pas se déplacer ou qui recherchent une écoute bienveillante, quelqu’un à qui parler afin de lutter contre l’isolement en cette période de confinement.

A noter

  • La démarche peut être réalisée par le bénéficiaire lui-même ou par un membre de sa famille, avec son accord ou par un professionnel qui le suit.
  • Afin de ne pas interrompre une communication téléphonique en cours, nous vous invitons à laisser un message vocal ou un SMS de façon à être rappelé dans les meilleurs délais.

Les permanences téléphoniques

LUNDI

  • 8h-10h Nicole : 06 08 52 42 93
  • 17h-20h Elisabeth : 07 50 95 89 36

MARDI

  • 9h-12h Elisabeth : 07 50 95 89 36
  • 14h-17h Nicole : 06 08 52 42 93

MERCREDI

  • 9h-12h Valérie : 06 51 34 83 87
  • 14h-16h Sandrine : 06 70 52 07 76

JEUDI

  • 9h-12h Valérie : 06 51 34 83 87
  • 14h-17h Roselyne : 06 15 48 34 28

VENDREDI

  • 9h-12h  Roselyne : 06 15 48 34 28
  • 14h-17h Eric : 06 77 79 84 78

SAMEDI

  • 10h-13h Caroline : 06 24 02 28 12

DIMANCHE

  • 11h-14h Caroline : 06 24 02 28 12


Poster un commentaire

« Les Odyssées » de France Inter : un podcast jeunesse pour occuper vos enfants

France Inter invite les enfants de 7 à 12 ans à se plonger dans les aventures des grandes figures de l’histoire avec ses Odyssées.

Toutânkhamon, Christophe Colomb, Calamity Jane, Marco Polo… voilà de grands noms qui ont marqué l’Histoire ! Mais vos enfants savent-il ce qu’ils ont fait pour qu’on se souvienne d’eux des siècles après leur disparition ?

France Inter les emmène à leur rencontre grâce aux Odyssées, un podcast très bien mis en scène, qui saura les passionner grâce à ses récits dignes de films et à ses effets sonores faisant voyager dans le passé. Chaque épisode dure entre 12 et 18 minutes.

Vos enfants n’aiment pas l’Histoire ? Grâce aux Odyssées, ils pourraient changer d’avis…

Tous les épisodes


Poster un commentaire

Covid-19 : Comment parler du confinement à ses enfants ?

Pour Sophie Marinopoulos, psychologue, psychanalyste et spécialiste des questions de la famille et de l’enfance, il faut partir de l’expérience de l’enfant. Lui dire, par exemple : « Tu te souviens quand tu étais malade ? Tu ne te sentais pas bien… Eh bien là, beaucoup de gens attrapent la maladie, et pour ne pas l’attraper, il ne faut pas être avec les autres. C’est celui qui commande la France qui l’a dit. Il a dit à tous les papas et les mamans de rester à la maison jusqu’à ce que la maladie s’en aille. Et c’est lui qui nous dira quand on pourra sortir. »

D’une manière générale, les professionnels conseillent aux parents de se renseigner afin de pouvoir répondre à son enfant, avec des mots adaptés à son âge évidemment. Ils déconseillent aussi de laisser les enfants regarder le journal télévisé… Et mettent en garde contre les réseaux sociaux où de fausses informations circulent.


Poster un commentaire

Manque d’éveil culturel et artistique des tout-petits : un fléau sanitaire

« Malnutrition culturelle ». L’expression est lancée par la psychanalyste Sophie Marinopoulos dans un rapport sur les enfants et les écrans, remis le 4 juin au ministre de la Culture. Dans cette société où tout s’accélère, elle pointe les dangers du manque d’attention et d’accompagnement des parents dans l’éveil des touts-petits.

Les enfants sont-ils en bonne santé culturelle ? « Non, et c’est un fléau sanitaire », répond la psychanalyste Sophie Marinopoulos dans un rapport remis le 4 juin dernier au ministre de la Culture, Franck Riester. La spécialiste de l’enfance croise nombre de parents et d’enfants en difficulté dans les lieux de parole gratuits et sans rendez-vous qu’elle a créés, appelés Les Pâtes au beurre, où les familles sont écoutées et aidées. Elle en appelle à « une stratégie nationale pour la santé culturelle » et veut « promouvoir et pérenniser l’éveil culturel et artistique de l’enfant de la naissance à 3 ans dans le lien à son parent ».

Lire la suite


Poster un commentaire

13 mars 2020 : journée nationale du sommeil

Chacun de nous dispose d’un capital sommeil et il est trop précieux pour être négligé ou maltraité. A nous de savoir le gérer au mieux et transmettre à nos enfants notre connaissance sur cette activité essentielle.

Pourquoi s’intéresser au sommeil ?
Parce que le sommeil concerne chacun d’entre nous, bon ou mauvais dormeur.  Nous passons près d’un tiers de notre vie dans cet état, et ce n’est que récemment que les chercheurs se sont intéressés au sommeil et à son rôle dans le développement de l’individu et de la personnalité. Mieux comprendre le sommeil, c’est apprendre à mieux gérer cet état durant la nuit afin d’améliorer nos performances, notre fonctionnement et notre humeur pendant la journée.

Et le sommeil des bébés ?
Les bébés ne naissent pas avec un chromosome de bonnes habitudes de sommeil, celles-ci doivent être enseignées. C’est dès la naissance que se construit le rapport au sommeil. Les parents ont une responsabilité éducative majeure à jouer dans ce domaine. Il leur appartient de se renseigner sur les mécanismes du sommeil et d’adopter les bonnes attitudes. Malheureusement, dans bien des cas, le sommeil commence à susciter un vif intérêt lorsqu’il pose problème !

Pourquoi une journée nationale sur le sommeil ?
Justement dans le but de sensibiliser le grand public à l’importance du sommeil et aux conséquences liées à ses troubles. Ouvrons les yeux sur notre sommeil et apprenons le sommeil à nos enfants… C’est un beau cadeau à leur transmettre.

Plus d’infos sur journée-mondiale.com et institut-sommeil-vigilance.org.