L'Espace Enfance Famille

le blog Caf dédié aux parents, enfants, famille de Vaucluse


Poster un commentaire

Yuca, une application, un blog et un livre pour vous aider à mieux manger

Moins d’additifs, plus de bio, moins de sucre… Voilà quelque temps déjà que les consommateurs, soucieux de leur santé, s’intéressent au contenu de leurs assiettes.

Depuis trois ans, avec l’apparition de Yuka, le phénomène a connu une accélération phénoménale. Cette application mobile aide le consommateur dans l’amélioration de ses choix alimentaires. Grâce à l’appareil photo de son smartphone, Yuka est capable de scanner le code-barres des produits et de fournir des informations quant à leurs qualités nutritionnelles.

Mais Yuca c’est aussi :

> un blog qui propose des recettes saines et variées, imagées pas à pas. Les articles abordent différents sujets comme par exemple les fruits et légumes de saison, quoi penser du soja, des alternatives au sucre, bien choisir son saumon, les emballages alimentaires ou encore les labels alimentaires de recettes ;

> un livre qui concentre, de façon pédagogique et accessible, tous les fondamentaux pour se tourner vers une alimentation saine.


Poster un commentaire

La méthode des 4 pas : des repères pour gérer les temps d’écran de vos enfants

Si la plupart des parents en sont convaincus, il n’en demeure pas moins difficile de convaincre ses enfants de passer du temps « sans écran ».

La méthode des 4 pas, élaborée par Sabine Duflo, psychologue clinicienne et thérapeute familiale, permet de fixer des règles claires et précises pour limiter les temps d’écran, et d’en expliquer les excellentes raisons en cas de rébellion enfantine :

Pas d’écran le matin

Nombreux sont les enfants qui regardent la télévision au réveil ou en prenant leur petit-déjeuner. Cependant, les écrans sont des capteurs d’attention et cette dernière s’épuise au bout de quinze minutes. Or l’attention est essentielle pour les apprentissages scolaires. L’enfant qui regarde un écran le matin fatigue son système attentionnel avant même d’arriver en classe. À l’école, il aura du mal à rester en place et à se concentrer, et ses résultats scolaires peuvent chuter.

Pas d’écran durant les repas

La télévision allumée durant les repas familiaux empêche l’enfant et les parents de se parler. Par conséquent, l’enfant acquiert un vocabulaire plus pauvre. De plus, le contenu anxiogène de certains programmes, comme le journal télévisé par exemple, a des répercussions sur son comportement et la gestion de ses émotions, même si ses parents prennent le temps de lui expliquer certaines images qui peuvent être choquantes.

Pas d’écran avant de s’endormir

Les écrans, avec leurs images changeantes, sur-stimulent le cerveau. Ce n’est pas une activité calmante, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Par conséquent, le sommeil qui suit l’exposition aux écrans est de moins bonne qualité et l’enfant récupère moins bien. En outre, les écrans diffusent une lumière bleue (LED) qui inhibe la mélatonine, hormone régulatrice du sommeil, empêchant l’enfant de s’endormir naturellement.

Pas d’écran dans la chambre de l’enfant

La présence d’un écran dans la chambre de l’enfant diminue nécessairement son temps de sommeil. Et puis les parents n’ont pas la possibilité de contrôler ce que leur enfant regarde. Enfin, dans une chambre sans écrans, l’enfant apprend à développer des compétences essentielles : activités sensori-motrices, jeux de faire semblant, jeux symboliques, graphisme… nécessaires pour le développement de sa pensée, de son attention, de sa socialisation. Il apprend aussi à ne pas s’angoisser quand il est seul. Il peut alors imaginer, créer, inventer.

Une vidéo pour mieux comprendre.


Poster un commentaire

Comment et où se faire tester au coronavirus en Vaucluse ?

Aujourd’hui en France, un  million de tests sont réalisés par semaine. Une inflation qui donne des soucis aux biologistes, déjà saturés par la demande, comme en attestent les files d’attente qui s’allongent devant certains laboratoires.  Plus de neuf millions de prélèvements ont déjà été réalisés depuis le début de l’épidémie, selon la Direction générale de la santé.

Si vous cherchez un lieu pour vous faire dépister, consultez le site d’information sur les tests et le dépistage du Coronavirus dans le Vaucluse.

Avignon Nord : un nouveau grand centre de tests Covid en action

Après l’ouverture, fin septembre, d’un grand centre sans rendez-vous au Parc des expositions d’Avignon, la dynamique se poursuit. Depuis le 6 octobre, un nouveau centre de dépistage a ouvert ses portes en face de l’hypermarché Auchan-Le Pontet. Il est ouvert 6 jours sur 7. Plus de 300 tests peuvent y être réalisés quotidiennement.


Poster un commentaire

Apprivoiser les écrans et grandir : la règle du « 3-6-9-12 »

De plus en plus de parents s’inquiètent du temps que passent leurs enfants devant les écrans : télévision, ordinateur, tablettes, smartphone… 

Si vous vous sentez concernés par le problème, le blog vous invite à suivre les conseils du Professeur Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, spécialisé dans les relations jeunes-médias-images et auteur de la règle du 3-6-9-12

« La règle que j’ai appelée « 3-6-9-12 » donne quelques conseils simples articulés autour de quatre étapes essentielles de la vie des enfants :
> 3 ans, c’est l’admission en maternelle,
> 6 ans, l’entrée en primaire,
> 9 ans, l’accès à la maîtrise de la lecture et de l’écriture,
> et 11-12 ans le passage en collège.

Ce sont aussi d’excellents repères pour savoir à quel âge et comment introduire les différents écrans dans la vie de nos enfants. En effet, de la même façon qu’il existe des règles pour l’introduction des laitages, des légumes et des viandes dans l’alimentation d’un enfant, il est possible de concevoir une diététique des écrans. Mais pour cela, il nous faut renoncer à deux tentations : idéaliser ces technologies, et les diaboliser. Attendre des miracles des écrans serait en effet tout aussi stérile que vouloir s’en passer. Ce ne sont que des outils. Ne leur demandons pas plus qu’ils ne peuvent donner, mais apprenons à leur demander tout ce qu’ils peuvent donner ! Et pour commencer, introduisons-les au bon moment et à leur juste place. »

En savoir plus.


Poster un commentaire

La semaine du goût : un partage depuis 1990…

La Semaine du Goût est l’événement référent de la transmission et de l’éducation au goût pour le plus grand nombre.

Elle favorise les rencontres entre professionnels de la terre à l’assiette avec le grand public et les publics cibles (de la maternelle à l’enseignement supérieur). Partout en France elle promeut la culture des patrimoines culinaires et le bien manger. Depuis 1990, la Semaine du Goût permet d’organiser des actions autour de l’alimentation et de l’importance du choix des produits que nous mangeons. Restaurateurs, agriculteurs, commerçants, organismes de santé, collectivités locales participent au programme en inscrivant leurs activités avec des dégustations, des ateliers, des rencontres autour du goût !

Du 12 au 18 octobre 2020, participez en famille aux actions proposées par tous ces professionnels. C’est l’occasion d’éduquer et de transmettre à vos enfants l’importance du goût et des produits associés en leur proposant de délicieuses activités, pour sauvegarder la culture des patrimoines culinaires et le bien manger.

A découvrir…

> des activités ludiques autour du goût pour les enfants

> la fondation pour l’innovation et la transmission du goût


Poster un commentaire

Faut-il faire méditer les enfants ?

Nos enfants ont des emplois du temps de ministre entre l’école et les activités extra-scolaires chronophages. Victimes des impératifs de la vie moderne, nos petits bouts ont des rythmes soutenus et sont de plus en plus sujets au stress. Et si nous les faisions méditer ?

Mais quels sont les véritables bienfaits de la méditation pour les enfants ? Pourquoi les faire méditer ? Pour les relaxer, réguler leurs émotions, accroître leur attention, leur faire vivre pleinement le moment présent ? Toutes ces questions ont été abordées lors de l’émission France Inter « Grand bien vous fasse » du 2 septembre 2020.

Envie d’en savoir plus ? (Re)écoutez l’émission.


Poster un commentaire

« Arrêtons les violences » : un portail dédié aux violences sexistes et sexuelles

« Les femmes et les filles sont souvent exposées à des formes graves de violence : violence domestique, harcèlement sexuel, viol, mariage forcé, mutilations génitales… lesquelles constituent une violation grave des droits humains et un obstacle majeur à la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommes ».

Le gouvernement a mis en place sur internet un portail « Arrêtons les violences » dédié aux violences sexuelles ou sexistes.

Que vous soyez victime, témoin, ou un professionnel (de la santé, du social, de l’éducation, des forces de sécurité, de la justice, du management) susceptible d’intervenir auprès des femmes victimes de violences, ce portail vous permet de trouver de l’aide et des conseils, de signaler des faits, d’obtenir des outils (pour les professionnels).

Et si vous êtes une victime, n’oubliez pas qu’en prononçant les termes « Masques19 » auprès du pharmacien, celui-ci pourra avertir les forces de l’ordre immédiatement.


1 commentaire

« Agir pour bébé » : des clés pour penser son environnement

La grossesse et l’arrivée d’un bébé entraînent de nombreuses questions et interrogent les habitudes de vie des parents. Quels changements dans notre quotidien avant, pendant et après la grossesse ? Comment limiter les produits chimiques qui nous entourent ? Comment gérer au mieux les nouvelles émotions qui nous envahissent ?

« Agir pour bébé » apporte des réponses à toutes ces questions et des conseils pratiques validés par des professionnels de santé et les pouvoirs publics. C’est le site officiel qui rassemble toutes les recommandations faisant l’objet d’un consensus scientifique pour les futurs et jeunes parents sur des sujets qui les préoccupent : substances chimiques, accidents domestiques, virus, mais aussi bien-être, alimentation, relation avec bébé…

Avec “Agir pour bébé”, c’est tout le quotidien de bébé qui est passé au crible. 


Poster un commentaire

Avec BABALIA, les générations se complètent et s’entraident

Après quelques jours passés à la maternité, entourée, chouchoutée, la jeune maman rentre chez elle. Pour certaines, c’est un moment très attendu, pour d’autres, c’est une étape redoutée. Comment va-t-elle faire ? Seule (ou presque), avec son tout petit. Sans auxiliaire de puériculture près d’elle, disponible pour l’aider à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Le projet BABALIA consiste à mettre en relation une jeune maman désemparée par l’arrivée du bébé et une femme d’expérience (la BABALIA), souvent grand-mère et retraitée, pour accompagner la nouvelle maman, la rassurer, l’écouter, la soulager.

En savoir plus.


Poster un commentaire

Ecole maternelle : une rentrée un peu particulière

Cette année la rentrée scolaire des jeunes élèves de maternelle sera un peu particulière, placée dans ce contexte d’épidémie et avec un protocole spécifique COVID-19 qui bouge et bougera selon l’évolution de la circulation du virus.

Le port du masque pour tous les adultes, les gestes barrières et le lavage des mains demeurent la règle.

« Ce qui va changer vraiment à cette rentrée, précise Maryse Chrétien (présidente de l’Association Générale des Enseignants des Ecoles et des classes Maternelles), c’est par exemple l’accueil des enfants de 3 ans faisant leur première rentrée. Ils n’ont pas pu visiter l’école, les parents n’ont pas eu de réunions préparatoires… C’est cela que les enseignants de maternelle auront à gérer au mieux. Notre challenge c’est comment faire pour être rassurant pour les enfants et leurs familles. »

Sans compter que pour d’autres élèves de moyenne ou grande section ce sera parfois comme une rentrée-découverte. Car certains ne sont pas retournés à l’école après la fin du confinement… et vont donc découvrir de nouvelles régles de vie.

Le magazine « Les pros de la petite enfance » fait le point : https://lesprosdelapetiteenfance.fr/ecole-maternelle-une-rentree-un-peu-particuliere-0