L'Espace Enfance Famille

le blog Caf dédié aux parents, enfants, famille de Vaucluse


Poster un commentaire

Apprendre à bouger son bassin pour un accouchement serein

Dans son livre « Bougez votre bassin », la danseuse chorégraphe, Anne-Laure Rouxel témoigne de son accouchement et de sa pratique de mouvements de bassin spécifiques pour le préparer et le faciliter. Elle détaille cette méthode de gestion de la douleur.

Anne-Laure Rouxel anime régulièrement des formations pour sages-femmes et des ateliers de danses prénatales pour futures mamans. Elle est aussi la directrice artistique de la Cie Cincle Plongeur, une compagnie de danse contemporaine que vous auriez eu le plaisir de découvrir au Café ludique du 9 juin 2020… si la manifestation n’avait pas été annulée.

« Bougez votre bassin » sort AUJOURD’HUI 16 JUIN !

Le blog soutient la parution de cet ouvrage et vous le recommande vivement. Sa lecture vous permettra d’envisager avec sérénité ce jour J qui, bien souvent, inquiète les mamans.

« Bougez votre bassin » est un livre magnifique… une chorégraphie pour une accouchement humanisé.


Poster un commentaire

Festival télérama enfants au cinéma Rivoli-Carpentras

Pour la quatrième édition de son festival enfants, du 12 février au 3 mars 2020, Télérama  propose une sélection de 13 films jeunesse sortis en 2019 ou en 2020, et trois en avant-première, pour 3,50 € la séance. Ces films ou programmes de courts métrages ont été choisis par la rédaction cinéma de Télérama, en concertation avec l’AFCAE.

Cette nouvelle édition se déroule dans près de 200 salles adhérentes à l’AFCAE, qui proposent aussi des animations variées autour des films de la sélection.

Le Festival Télérama Enfants au cinéma RIVOLI de Carpentras c’est :

  • 6 films
  • 11 séances
  • 3 ateliers
  • 1 ciné p’tit dej

En savoir plus.


Poster un commentaire

Comment lutter efficacement contre les violences subies par les enfants ?

En 1989, une convention a ratifié leurs droits en matière de soin, d’éducation, de protection sociale, de justice, de démocratie. Et ne pas reconnaître les droits des enfants constitue une violence selon la Défenseure des enfants.

Mais comment améliorer cette reconnaissance, et comment lutter contre toutes les violences dont ils sont victimes ? Violences physiques, psychiques, psychologiques, sexuelles.

(Re)écoutez l’émission France Inter « Grand bien vous fasse » du 8 janvier.


Poster un commentaire

Editions Le Pommier : comprendre le monde qui nous entoure

Petits ou grands, laissez-vous guider par votre curiosité… et plongez dans les livres des éditions Le Pommier. Il y a tout à parier que cela dépassera vos attentes !

Le Pommier est une maison d’édition dont la vocation est de permettre au lecteur averti ou au curieux pas forcément savant, de comprendre le monde qui l’entoure. Sous forme d’essai, de document, d’ouvrage éducatif, sous l’angle de la fiction ou du documentaire, illustré, de poche… tous les livres font rimer connaissance avec plaisir. Les spécialistes qui les écrivent prennent à coeur leur rôle de « passeurs ». Ils marient vulgarisation et réflexion, entrelacent humour et rigueur, s’attachent au fond sans délaisser la forme… Chaque titre est ainsi l’occasion d’une belle rencontre avec cette science qui touche au quotidien de chacun et au futur de tous. Une alchimie dont les enfants peuvent aussi profiter : plusieurs collections leur sont destinées, des tout-petits aux ados.

Le blog a repéré pour vous cet éditeur, chez qui Alison Gopnik, reconnue comme pionnière en psychologie du développement, a déjà publié plusieurs ouvrages, notamment « Comment pensent les bébés ? »


Poster un commentaire

Le savoir-vivre, ça s’apprend !

« Bonjour, » « au revoir, » « merci » : apprendre le savoir-vivre à son enfant, c’est une question d’éducation. C’est lui donner les clés pour savoir comment se comporter en société et bien s’y intégrer. Cela suppose de lui transmettre, dès le plus jeune âge, les codes, les règles de politesse et de savoir-être.

« Les parents se focalisent souvent sur les résultats scolaires de leur enfant, mais il est tout aussi important d’être vigilant à ce savoir-vivre, à l’école et ailleurs », explique Danièle Mercier, psychothérapeute, conférencière et formatrice. S’il se jette sur tous les bonbons lors d’un anniversaire, il risque d’être mal perçu par ses copains et leurs parents. Son comportement inadéquat peut alors entraîner un jugement négatif et une mise à l’écart du groupe. En adoptant les mêmes règles que son entourage, l’enfant s’en fera davantage accepter.

Pour transmettre ces valeurs, mieux vaut déjà en faire preuve soi-même. L’enfant apprend, en effet, beaucoup par mimétisme. Il faut ainsi faire attention à son langage et ses actes pour lui montrer le bon exemple. Il est également essentiel de bien choisir les programmes télévisés qu’il peut regarder.

Selon l’experte, le savoir-vivre permet à un enfant de se forger un caractère et de l’estime de soi. « L’enfant a besoin de limites pour se sentir en sécurité. Dans l’utérus, puis dans son berceau, il cherche à se mettre contre la paroi, à être contenu. Il a besoin de ces cadres structurants pour grandir ».

Cela met du temps à s’acquérir. Il importe de se tenir à ces règles et de les répéter inlassablement pour que cela fonctionne. Ces efforts de tous les jours, surtout les premières années, permettront ensuite d’en apprécier les résultats.


Poster un commentaire

Massages bébés : apprendre les bons gestes

Quand votre bébé naît, il est immature et dépendant. Pour bien se développer physiquement, psychiquement et émotionnellement, il a besoin de manger, de dormir, de câlins, mais aussi de relations et de contact avec les siens…

Vous souhaitez partager avec votre bébé un moment de bien-être et de détente ? Pensez au massage.

Le blog a repéré pour vous 6 lieux sur le département de Vaucluse pour découvrir les massages bébés avec des instructrices certifiées.


Poster un commentaire

Comment détecter un enfant précoce ?

Votre enfant est particulièrement vif et curieux, il a marché ou parlé très tôt, se montre très observateur et réceptif, recherche la compagnie des adultes, a une mémoire incroyable, se pose des questions et s’intéresse à tout… Vous le devinez précoce. 

Selon l’association française pour les enfants précoces (Afep), ces derniers sont avides de réponses, changent souvent de centres d’intérêt, détestent les tâches répétitives et la routine, et s’ennuient en classe. Créatifs, ils regorgent d’imagination. Il leur est parfois difficile de cohabiter avec les autres enfants et certains s’isolent. Face à cela, il est légitime de s’interroger. Seul un examen approfondi – test de quotient intellectuel (Qi) notamment –, réalisé par un professionnel, confirmera le diagnostic ou non.

Un enfant est considéré précoce quand son Qi est supérieur à 130. En cas de présomption, consultez un pédopsychiatre ou un psychologue spécialisé sur la question. Il réalisera un bilan complet de votre enfant, comprenant un test psychométrique – c’est le fameux test de Qi – et une évaluation clinique. Les premiers tests peuvent être réalisés vers l’âge de 2 ans. Le bilan permet d’identifier le mode de fonctionnement psychique, relationnel et cognitif de votre enfant, ainsi que ses points forts et ses points faibles. Vous saurez alors si votre intuition est la bonne.


Poster un commentaire

La timidité de votre enfant n’est pas une fatalité

Votre enfant est toujours sur la réserve, baisse les yeux et peine à aller vers les autres. Il ne s’exprime pas ou très rarement en public… Autant de signes qui traduisent une timidité qui peut devenir un réel obstacle à son épanouissement.

« La timidité est avant tout un problème d’image de soi et de perception de l’autre, explique Laurianne Gérard, psychologue. Tout petits, les enfants sont plus ou moins sensibles à la nouveauté et ont besoin de temps pour l’apprivoiser. La construction de leur image est progressive selon les apprentissages sociaux. » C’est un peu plus tard, souvent à l’âge de l’entrée à l’école, que cette réserve peut se traduire en timidité.

Il faut accompagner son enfant et être dans l’échange, éviter les remarques qui banalisent sa timidité et l’aider à exprimer ses émotions. « La timidité va se révéler dans une situation nouvelle ou face à l’autre. On peut alors préparer l’enfant, en lui expliquant ce qui va se passer, en se remémorant des situations analogues qu’il a déjà vécues… On peut aussi l’aider à prendre confiance en lui, en valorisant tous ses progrès et en encourageant sa prise d’autonomie. » Car la surprotection ne fait pas bon ménage avec la timidité. « Il faut aussi lui laisser du temps. Chaque enfant a un rythme de développement différent, un vécu différent… »

Et si cela devient trop envahissant, il ne faut pas hésiter à se faire aider en consultant un(e) psychologue.